Flux RSS

The Pink & Blue project

L’artiste sud-coréenne JeongMee Yoon explore à travers son art les différences de goût d’enfants (et de leurs parents) issus de cultures diverses, de groupes ethniques différents, mais aussi les différences sociales et identitaires attribuées à chaque genre, masculin ou féminin.

The Pink Project - Celine and Her Pink Things

Son travail soulève aussi des questions relatives à la relation entre le genre et la consommation, l’urbanisation et la globalisation de la consommation.

L’idée de ce projet a été inspirée à JeongMee par sa fille de cinq ans; celle-ci aimait tellement la couleur rose qu’elle ne voulait porter que des vêtements de cette couleur, et ne jouer qu’avec des jouets rose. L’artiste a découvert lors de ses voyages que le cas de sa fille n’était pas isolé; au contraire ce phénomène de la petite fille qui aime le rose est largement répandu à travers le monde, et ce quelque soit le groupe ethnique ou l’appartenance culturelle de l’enfant. Peut-être est-ce le résultat de l’influence de publicités qui visent les petites filles et leurs parents; des publicités pour des produits tels que  la très populaire Barbie ou encore Hello Kitty. Les petites filles sont ainsi encouragées consciemment et inconsciemment  à porter la couleur rose dans l’optique de paraître plus féminine. Le rose n’a pas toujours été associé au genre féminin. A une certaine époque, le rose considéré comme un rouge (couleur du pouvoir, de la force, du courage) délavé était aussi associé à la force masculine.

The Blue Project - Thomas and His Blue Things

En 1914, The Sunday Sentinel, un journal américain, conseillait les mère de famille « d’utiliser le rose pour les garçons et le bleu pour les filles » si l’on voulait suivre correctement les conventions. Le changement du « rose pour les filles, bleu pour les garçons » s’est institué seulement après la seconde guerre mondiale. Alors que les sociétés modernes entraient dans le très politiquement correct XXe siècle, le concept de l’égalité des genres commença à émerger et résulta en un renversement de la perspective des couleurs associées à chaque genre, ainsi que dans les connections superficielles qui y sont attachées. Aujourd’hui, avec les effets de la publicité sur les préférences des consommateurs, ces coutumes d’association des couleurs sont largement répandus à travers le monde.

Jiwoo and Her Pink Things

Aujourd’hui, les consommateurs sont incités à acheter des objets bleu pour les garçons et ose pour les filles. Ainsi les habits et vêtements pour enfants sont déjà divisés en section rose-filles et bleu-garçons. Les accessoires et les jouets suivent la même tendance.

La différence entre les objets de filles et ceux de garçons divisent et aussi affectent leur façon de penser et leur comportement. Beaucoup de jouets et de livres pour petites filles sont roses, violet, rouge et sont liés à l’habillement, au maquillage, à la cuisine et autres affaires domestiques. Parallèlement, beaucoup de jouets pour petits garçons sont colorés dans des tons de bleu et liés aux robots, dinosaures, à l’industrie, etc.

Ethan and His Blue Things

Alors que les filles grandissent leur goût pour le rose change. Très jeunes, elles peuvent être obsédées par cette couleur, puis à partir du primaire ce goût diminue. Habituellement, leur goût se dirige vers les tons violet (composé de bleu!). Puis plus tard, leur goût va encore évoluer vers les tons rouge. Cependant, bien souvent,l’association originale avec le code des couleurs demeure, et l’on se retrouve à acheter une petite layette rose pour la petite fille d’une amie …

Le site de l’artiste (anglais et coréen): http://www.jeongmeeyoon.com/

Seunghyuk and His Blue Things

The Pink Project - Dayeun and Her Pink Things

=> J’aime beaucoup cette artiste. Ces petites filles comme perdues au milieu de leurs jouets et possessions me font penser à des poupées oubliées

The Pink Project - SeoWoo and Her Pink Things

Personnellement, je n’ai jamais vraiment eu aimé le rose, que je considère toujours aujourd’hui comme faisant trop « fifille »…  [no comment, je sais…les préjugés ont la vie dure…]. Mais, de temps en temps, je jette toujours un petit oeil envieux dessus, qui n’a jamais, tout au fond, rêvé d’être une petite princesse? une véritable image d’épinal de petite fille avec tout plein de rubans et de dentelles? (le genre de truc qu’en vrai on ne porterait jamais, mais qui font toujours rêver…)

The Pink Project - Alexandra and Her Pink Things

Terry and His Blue Things

 

The Pink Project - Tess and Her Pink Things

Si aujourd’hui le pourpre et le rouge ont ma préférence, j’ai compté tout de même 15 choses de couleur rose parmi mes possessions, et chez vous?


"

  1. Très intéressant!! Merci pour cet article🙂

    Bisous et bonne soirée

    Répondre
  2. Pingback: Street Looks printaniers « Smokethorn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :