Flux RSS

Le mercredi, c’est cinéma!

Publié le

Retour aujourd’hui sur un film qui me fascinait étant enfant.

J’avoue cependant que je me refuse à le revoir. En effet pour reprendre les paroles de Mikio Mishima dans Le Japon moderne et l’éthique samouraï, on garde un doux souvenir de livres/films/lieux de notre enfance. Nous en avons gardé un sublime souvenir et chérissons chèrement ces objets de notre affection. Cependant, le relire/revoir aujourd’hui, c’est les voir avec un regard nouveau (et non plus avec le regard émerveillé d’un enfant) et … on est vité déçue!

Je prends pour exemple les grands films d’aventures (qui feront sûrement l’objet de billet ultérieurement): la série des Alain Quatermain (waouh! qu’elle aventure), Indiana Jones (petite et adolescente je ne m’en lassais pas), l’histoire sans fin (Irregardable aujourd’hui… à cause des décors en carton pâte), mais aussi La caverne de la rose d’or (souvenez-vous! c’était  tous les noel sur M6!!)… Quels souvenirs merveilleux! Qu’elle magie!

Bref, aujourd’hui donc, évocation d’un film qui évoque pour moi enfance, fascination, aventures…. : Les vikings (1958)

(n.b.: quand je le regardais çà faisait au moins 35 ans que le film était sorti, hein!)

=> L’histoire: 

Vers 900, les Vikings menés par leur chef Ragnar ravagent régulièrement la côte anglaise. Lors d’une attaque, le roi est assassiné et Ragnar viole la reine d’Angleterre Enid. De cette union illégitime naîtra Eric. Enid envoit l’enfant en Italie pour le protéger d’Aella, nouveau roi d’Angleterre…. mais le destin veut que le bateau soit intercepté par les Vikings, qui ignorant la parenté de l’enfant font de lui un esclave.

L’enfant gradira au service des chefs vikings, vouant une haine farouche et réciproque envers Einar, fils légitime de Ragnar.

Sa noble parenté est finalement découverte par lord Egbert, un seigneur anglais opposant d’Aella et réfugié en Norvège. Egbert reconnaît en effet le sceaux royal sur l’amulette que porte Eric (qui la tenait de sa mère..) Cependant, Egbert ne révèle rien et garde le secret…

Un jour, Eric (joué par Tony Curtis) subit le courroux de son demi-fère Einar (joué par Kirk Douglas) après l’attaque que subit ce dernier par son faucon. L’animal a en effet crevé l’oeil d’Einar… seul héritier reconnu de Ragnar. Ce dernier ordonne l’éxécution du jeune esclave.

Eric est « sauvé » in-extremis par le shamman Kitala (il le considère un peu comme son fils): quiconque tue l’esclave encourra la colère des dieux, etc… Eric est laissé au bord de la mer, afin d’être engloutie par les flots… La phrase qui tue: « Qu’Odin maudisse les crabes! » [malin!] 

Cependant, le dieu Odin intervient et repousse la marée, le sauvant!

Le seigneur Egbert revendique alors Eric comme son esclave. Son idée: se servir de sa royale parenté pour revendiquer le trône anglais!

L’animité entre Eric et Einar atteint son paroxysme avec l’arrivée d’une captive: la princesse morgana, finacée du roi Aella. Tous deux tombent amoureux de la belle étrangère.

Après une orgie fête bien arrosée, Ragnar accorde à son fils Einar la « possession » de Morgana. Ce dernier fonce la rejoindre sur le bateau où elle est retenue avec joie… balance les gardes qui la gardaient par dessus bord et fait comprendre qu’il ne veut pas être dérangé… alors qu’il commence tranquillement sa petite affaire -Morgana est partagée entre attraction envers ce guerrier viril et un peu romantique … mais aussi répulsion [je vous rappel qu’il sort d’une fête bien arrosée…]. Mais Einar ne va pas bien loin, car surgit Eric qui l’assomme, enlève Morgana et file avec direction  l’Angleterre …. [et ce n’est que le début!!]

 

Bon niveau cohérence historique ce n’est pas vraiment çà (…genre les châteaux forts et des vikings…hum hum...) mais c’est une sacrée aventure ! (notez que je ne comprenais pas tout à l’histoire à l’époque...)

Et la musique! qu’elle émotion!! Je me souviendrai toujours des sons produits par les cornes des vikings! la scène la plus émouvante est sans doute celle ou Ragnar, assassiné par les anglais, est placé sur un bateau envoyé au large. Les vikings y mettent alors le feu avec des flèches enflammées et le drakar s’éloigne au coucher du soleil, les voiles en flammes… [Ah! émotion, émotion!]

Autre scène fascinante: une jeune femme accusée d’adultère est attachée à un bouclier. Ses tresses sont accrochées par des clous. Einar, qui n’a pas mauvais fond, vient la délivrer: il lance ses haches pour couper les cheveux de la pauvre femme… désormais libre et « innocentée »…

Bon, vous aurez compris. Petite, mon rêve n’était pas vraiment d’incarner La belle au bois dormant, mais plutôt de vivre une grande aventure épique (et pas dans le rôle de la pauvre fille qui se fait enlever, hein!) dans le style d’Indiana Jones…

Et vous? un petit film qui vous inspirait mille merveilles et des paillettes dans les yeux? Quel héros/héroine rêviez-vous d’être?

 Bonne journée!

"

  1. Oh ça c’est génial, « Les Vikings » ont aussi complètement marqué mon enfance et je suis exactement sur la même longueur d’onde que toi concernant ce film (tu es d’ailleurs la première personne que je rencontre qui connaisse et apprécie ce film!) et comme toi, je ne veux surtout pas le revoir. Rien qu’en jetant un coup d’œil au trailer j’étais morte de rire car ça me faisait penser au sketch « spam » des Monty Python avec les vikings et leur chanson de beuverie finale!
    Pour répondre à ta question, petite je m’identifiais totalement à Indiana Jones (dont j’adore toujours autant les aventures, je les regarde à chaque rediffusion télévisée et j’ai les dvd en cas de blues) et mes héros étaient plutôt Marty McFly (toujours fan d’ailleurs), Robin des Bois (ah, le renard Disney et Errol Flynn), Batman (ah, la très kitsch série des années 60) et, j’avoue, McGyver, no comment ^-^ Et si je devais retenir deux films d’enfance ce serait « Excalibur » de John Boorman et « Legend » de Ridley Scott (preux chevalier faisait parti de mes options de carrière à l’époque!)
    En tout cas, merci pour ce billet, ça m’a fait du bien de repenser à toutes ces jolies émotions enfantines finalement si chères à mon brave petit cœur.
    Bises!

    Répondre
  2. Ton histoire me fait penser à Thorgal, qui me faisait beaucoup rêver étant petite… mais c’était des BD. Niveau film, je dirais sans doute Willow ! Et Indiana aussi, the best of the best. Et je regardais Fantagaro aussi, mais sans savoir pourquoi, j’ai toujours trouvé ça niais… on est bizarre quand on est petit.

    Répondre
  3. J’adore els vikings !! je trouve leur histoire absolument fascinante et moi aussi j’ai eu une période drakkar, wallalah , odin et tout le toutim!!! du coup ce film me dit plus que bien et je vais essayer de mettre la main dessus!

    Pour la petite histoire de la femme adultère lancer les haches en coupant ses tresses c’est une tradition vikking de mise au ban de la société de la femme adultère, donc une condamnation, et cette femme n’était autorisé à revenir prendre part à la société ue lorsque ses cheveux avaient repoussés …. autant dire que ça prenait un petit moment et que pdt tout ce temps elle n’avait pas le droit de serait ce que de s’approcher du village…. c’était mon quart d’heure shtroumpf à lunettes/ Mme -je-sais-tout… mais promis ça m’arrive une fois par an….;-)

    bisous et merci infiniment pour ce partage!!

    Répondre
  4. hi hi hi les vickings et les chateaux forts !! comme undo j’ai regardé plein de fois « willow » ado … et surtout un film avec tom cruise et une actrice brune bouclée , il y avait une histoire de licorne, oh flûte je ne me souviens plus du titre !!! bon, je vais chercher et je reviens !

    Répondre
  5. bonjour la grosse nulle … shelley en parle juste au dessus !! c’est « legend » bien sûr ! j’adorais ! mais rien, rien n’arrivera jamais à la cheville d’indiana (régulièrement en photo en maillot de bain chez moi, sous le pseudo de han solo …) . j’ai du les voir 500 fois chacun et ne m’en lasse pas … aaaah, indiana qui dégaine et tire sur le grand type au sabre … en faisant sa petite moue … wwwwaouou !

    Répondre
  6. Je me souviens de ce film, avec son oeil borgne Kirk Douglas me faisait peur. Je rêvais plutôt d’être une aventurière à la Indiana Jones, plutôt que la frêle héroïne un peu culcul à sauver. Dans tous ces vieux films, les filles sont souvent des écervelées pas très malignes qui passent leur temps à s’évanouir quand même. Sauf Angélique.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :