Flux RSS

Le fil et l’aiguille : premiers pas

Publié le

Ce week-end fut chargé : j’étais invitée le vendredi soir et toute la journée du samedi chez ma meilleure amie, alias « La couturière en chef ».

  • Tout d’abord : choisir un bon vinyle pour rythmer la soirée et accompagné la nuit (nous avons arrêté à minuit !), puis une douce musique pour la matinée et un rythme plus endiablé afin de poursuivre dans l’après-midi.

  • Vient le choix du patron  vintage (avec ces jolis dessins, j’ai l’impression de (re)jouer à la poupée! Quand j’étais petite, chez mes grands parents, je jouais avec les anciennes poupées de ma mère : elles avaient ce physique allongé, elles étaient dans une sorte de plastique plus caoutchouteux que les barbies actuelles, portaient les mêmes robes que sur ces patrons et le même brushing que dans Ma sorcière bien aimée!).

  • Le choix fut dure (trop de choix !) : d’abord voir au niveau de la taille (se sont des tailles américaines) , puis le tissu correspondant (ici de la laine) et enfin, il ne fallais pas que se soit un patron trop vieillot… voici donc le patron (robe de droite) que j’ai choisi (et que je réaliserai sans les manches) :

  • Vient le plus long : la préparation.

  • Découper le patron, l’étendre sur le tissu, tracer les contours, les découper… (2 ampoules au pouce T_T.. il faut souffrir pour être bien habillée !)

  • Et enfin, la couture ! Toute excitée et en même temps craintive de la machine à coudre, alias La Bête : j’ai (bon en fait, surtout La couturière en chef ) commencé les réglages sur ma machine.

  • Après plus d’une heure, le constat était unanime : çà ne marche pas, (ce n’est qu’une saleté de machine toute pourrie). Du coup, zou, je passe sur la super méga géniale machine de La couturière en chef : un régale. On place le tissu, on appuis sur un bouton, on guide un peu et çà marche tout seul. Et en plus il y a un coupe-fil. Trop cool, quoi! Une vrai rolls royce. Mais, je me suis promis de n’investir dans une perle pareil qu’à partir de 4 vêtements réalisés : là çà prouvera vraiment que : 1.  j’ai la volonté de m’en servir; 2. que je sais m’en servir !

Le tout en savourant un excellent thé vert – menthe – orange.

Je continue ce week-end, et vous verrez le résultat (j’espère !) dès la semaine prochaine. ^^

Bises & Belle journée

"

  1. Tu as de la chance d’avoir une couturière en chef à tes côtés pour t’apprendre à coudre ! J’avais suivi quelques cours de couture, mais je ne sais pas pourquoi cela m’a vite gavée. Peut-être parce qu’on devait apprendre toutes les matières pour passer un examen de stylisme et que moi, ce que je voulais, c’était coudre ! Mais je m’y remettrais peut-être un jour, sauf que j’évite de dire ça, parce qu’il y a déjà tellement de choses que j’aimerais faire un jour et que je ne fais pas…

    Répondre
  2. C’est certain que le fait d’y aller (très) doucement avec une copine passionnée et patiente aide beaucoup!

    Répondre
  3. Je finis toujours par m’énerver sur ma machine à coudre. Elle a entendu plus d’insultes à elle toute seule que tout mon entourage réuni…

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :