Flux RSS

Le fil et l’aiguille : This is just the beginning

Publié le

çà y est. Nous y sommes.

Ce week-end, je devais finir ma robe chez ma couturière préférée (et la seule que je connaisse).

Au programme : terminer les coutures, et affronter la terrible épreuve de la fermeture éclair.

Bon, je ne peux pas dire que ce fut facile. Mais, ce n’était pas terrible non plus. Sauf, lorsqu’il est 01h30 du matin, et que votre charmante copine vous précise que, oui, ce pli ne devrait pas être, que oui, il faut défaire la couture, et oui, il faut la refaire si vous voulez faire un travail sérieux et ne pas ressembler à un sac (çà, elle ne l’a pas dit tout haut, mais (j’en suis certaine) pensé très fort).

Oh! et quand il faut remettre du fil sur la bobine, parce que depuis 10 minutes vous pensez être en train de coudre, mais en fait, non…

Enfin, à mes côtés, ma petite couturière et sa maman (et ses bon petits plats). Sa mère est une véritable Mama : italienne et toute petite et faisant de succulents petits plats, généreux en goût et en quantité. Le truc,c’est qu’évidemment, elle en ressemble en rien à une Mamma, comme on se l’imagine, mais plutôt à une petite fée (1,58m, très menue et toute fine, cheveux courts et très blonds, yeux aussi bleu que le ciel d’hiver à Stockholm).

Bon, mis  part engloutir de délicieux repas et suivre les instructions du Chef , j’ai pu admirer la jupe qu’elle a conçu « comme çà« , la semaine dernière, en moins 4 heures (repassage inclus)…

Le moment le plus fort du week-end et de ces journées « couture » fut sans doute, lorsque je suis montée sur la grande table du salon pour que la Chef et sa maman (réquisitionnée pour l’occasion), puissent fixer la longueur de la robe. Fermant les yeux, je pouvais facilement m’imaginer dans un salon de couture du XIXe siècle (si bien décrit dans les romans à l’eau de rose anglais ^^), et puis en les rouvrant, on a envie d’éclater de rire, parce que, bon tout de même… la situation était assez coquasse.

Allez, j’arrête de discuter et je vous montre le résultat, dont je n’étais pas peu fière!!

Bilan de cette robe : un prix de revient (tissu, fil et fermeture éclair) de 16,90 euros, pour 2 jours et 2 soirées. Et beaucoup de compliments (Qu’est-ce que c’est génial de pouvoir dire « Non, je ne l’ai acheté, je l’ai cousue »… ohoho!!)

Du coup, dans les cinq minutes qui ont suivi, j’ai sélectionné un nouveau patron et pris rendez-vous avec la Chef pour le week-end du 11 novembre (je vous laisse i ouais, imaginer sa tête, surtout quand je lui ai dis « je veux çà, et celle-ci, mais sans cette partie! ». Ouais, une vraie gosse ;p)

Le projet : une robe de soirée 50’s pour une soirée habillée le 3 décembre!

Projets futurs: avec le reste du tissu de cette première création, je ferais une jupe ^^

Bises & Belle journée

"

  1. Bravo, elle est très jolie cette robe !

    Répondre
    • Merci!! ^^
      (du coup je me suis complètement lâchée et ai acheté une vingtaine de patrons…j’ai tout une garde-robe dans la tête, mais bon la réalisation, c’est autre chose!)
      Bises

      Répondre
  2. ahahahaaaa tu m’as fais trop rire!! surtout la scene “qur la table du salon”!!!!
    Franchement, elle te va du tonerre cette robe!
    bisous et j’ai hate de te revoir!!!

    Répondre
  3. Ta robe est fantastique ! En plus, tu la portes à ravir, quelle ligne, wow !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :