Flux RSS

How to save yourself? Cook.

Publié le

J’ai dévoré Julie et julia de Julie Powell (aperçu dans l’appart d’une copine qui l’avait emprunté à la bibliothèque et devait le rendre dans la semaine : hop, je lui emprunte à mon tour, le finins en deux jours et vais le rendre pour elle). 

L’envie de la lire m’est venue après avoir lu un article chez Koyangi.

Bon, c’est un peu l’aventure type de la fille qui va passer un cap et a besoin de faire le point sur sa vie (30 ans, faire un enfant ou pas, un boulot qui ne permet pas de s’épanouir, etc…).

 
 
 

Jean-Baptiste Chardin, Nature morte avec chaudron fourneau de terre, poêlon, nappe, chou, pain, deux oeufs, poireau, et trois harengs suspendus à la muraille, Musée de Picardie, Amiens

 

Le défi que s’est trouvé Julie Powell et qu’elle a relevé : réaliser toutes les recettes du livre de Julia Child, papesse de la cuisine française aux usa dans les 60’s.

L’idée est bien trouvée : comment se trouver en se plongeant dans l’univers réconfortant et maternel de la bonne vieille recette familial, qui a bien souvent bercé notre enfance (Huuumm, le pot au feu de maman ♥).

 
 
 

Raymond Voinquel, La Marie du Port de Marcel Carné, 1949, Médiathèque de l'architecture et du Patrimoine, Paris

 

Bon franchement, l’histoire est un longuette quelques fois, et l’auteur un poil trop vulgaire (du moins, plus que nécessaire… Mais bon elle est texane, ceci expliquant peut-être cela), mais c’est un premier roman et on y décèle un style assez entraînant (cependant, je ne lirais pas son second livre, Cleaving : elle fait un stage chez un boucher. On verra dans deux ou trois bouquins).

 
 
 

Bernard Lortat-Jacob, Madame P. Enrici, 15 août 1967, MuCEM, Paris

 

Après l’avoir fini, je me suis retrouvée à cuisiner du foie de veau à la dijonnaise (délicieux !)…Ce livre vous donne de ces idées de recette, c’est vrai que personnellement, j’oublie trop souvent qu’une petite sauce (ici échalote et vinaigre de vin), çà peut tout changer. Et çà ne prends que quelques minutes (au lieu de se poser directement devant cet appareil complètement hypnotique qu’est la télé !).

Bon, je ne vous cacherais que son histoire a trouvé un certain écho chez moi : je m’interroge sur « l’après » : c’est-à-dire, l’après mon master 2. Je continue encore un an dans une grande école ( = il vaut mieux dès maintenant se préparer aux concours), ou sur une formation de six mois, ou je pars faire un stage à l’étranger, ou je fais un petit tour en Asie… J’ignore encore. Des fois çà me stresse. Et puis d’autres fois, je me rappel ceci: Il y a encore 5 mois, j’effectuais mon stage de fin de première année. Un jour où je m’ennuyais, je suis tombée sur un site qui proposait de s’envoyer un mail dans le future. Qu’écrire? Que se demander? J’ai demandé à la moi du futur, si elle avait réussie à décrocher le poste (en alternance) dans la grande entreprise qu’elle convoitait pour la rentrée, et si elle avait tenté une approche avec le beau gosse de l’étage du dessus. Bon, après çà « message d’erreur » et je n’ai pas pu envoyer le mail, mais… j’ai quand même décroché le poste. Il faut que je vous raconte! j’avais envoyé deux cv à cette entreprise : un pour un poste, (plus ou moins) de secrétaire et l’autre pour celui de chef de projet. Il recherchait pour ce dernier un profil CELSA, mais bon, çà ne coûtait rien de laisser un CV. Ils ont rappelé. Comprenant que c’était pour le poste de secrétaire, j’hésitais à y aller, mais bon, çà fait toujours un entrainement…. La personne qui me reçoit me décrit le poste, m’interroge et continue… et puis là, çà fait tilt. Ce n’était pas un entretien pour le poste de secrétaire… c’était pour l’autre. Bon, aux oubliettes, ce que j’avais préparé et un impro à l’honneur, j’ai décroché le poste. Et le garçon de l’étage du dessus aussi ;p.

 Bises

"

  1. J’avais moi aussi beaucoup aimé le livre (c’est drôle, je ne l’avais pas trouvé vulgaire, juste très vivant).

    Sinon je comprends pas, tu fais encore tes études ou tu travailles dans l’entreprise en question ?

    Répondre
  2. Les deux! je suis alternante en master 2 : je passe 3 jours en entreprise (ainsi que mes « vacances » scolaires) et les 2 autres jours en cours!

    Répondre
  3. Coucou! Ce livre a l’air chouette, j’aime beaucoup d’idée de réaliser des recettes ‘du passé’.

    Et sinon l’idée du mail à envoyer à moi du future est bien trouvé aussi, original. Quelles sont les questions que tu poserais aujourd’hui?

    Bises

    Répondre
  4. Oh, j’avais vu le film, lu le blog de Julie, assez décevant car elle ne montre aucune photo de ses plats, mais je ne savais pas qu’elle avait sorti un livre ! Je pense que je vais le lire pour avoir un complément d’informations sur le film où il me semblait qu’il y avait des zones d’ombre pas très compréhensibles. Et bravo pour ton job ! Comme quoi le hasard fait bien les choses parfois.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :