Flux RSS

Archives de Tag: cuisine

Un week-end de fête

claire15

L’avantage d’avoir une copine douée en cuisine et qui travaille chez un grand traiteur (dans la com, certes. Mais le milieu doit influencer, non?), c’est que lorsqu’elle fête ses 25 ans, c’est un régal garanti. Et la déco est en prime ;p

claire2

Au menu :

– verrines de saumon sur crème et purée de légumes verts;

– brochettes tomates cerises – carottes – fromage;

– muffin salés;

– cake jambon-olives (un classique du buffet ^^);

– saumon sur canapés;

– tortillas espagnoles (quel régal!! A glisser absolument dans vos bento/buffet/brunch/pique-nique)

– petits roulés saumon, salade, tomate ou fromage (très bonne idée de les réaliser avec des crêpes)

– verrines de salade de pâtes froides

…….

Et pour le dessert:

– macarons

– fondant au chocolat

– cheesecake (l’un des meilleurs jamais goûté! Il venait apparemment d’une petite boulangerie près de Saint Cloud)

– tarte aux framboises

Le tout accompagné de champagne rosé pour moi.

C’était bien pensé, préparé à l’avance et trèèès féminin. Encore bravo Miss C.!

claire3

Claire1

claire4

claire5

claire6

claire7

claire9

claire10

claire11

claire12

claire13

claire16

claire17

Bises

How to save yourself? Cook.

Publié le

J’ai dévoré Julie et julia de Julie Powell (aperçu dans l’appart d’une copine qui l’avait emprunté à la bibliothèque et devait le rendre dans la semaine : hop, je lui emprunte à mon tour, le finins en deux jours et vais le rendre pour elle). 

L’envie de la lire m’est venue après avoir lu un article chez Koyangi.

Bon, c’est un peu l’aventure type de la fille qui va passer un cap et a besoin de faire le point sur sa vie (30 ans, faire un enfant ou pas, un boulot qui ne permet pas de s’épanouir, etc…).

 
 
 

Jean-Baptiste Chardin, Nature morte avec chaudron fourneau de terre, poêlon, nappe, chou, pain, deux oeufs, poireau, et trois harengs suspendus à la muraille, Musée de Picardie, Amiens

 

Le défi que s’est trouvé Julie Powell et qu’elle a relevé : réaliser toutes les recettes du livre de Julia Child, papesse de la cuisine française aux usa dans les 60’s.

L’idée est bien trouvée : comment se trouver en se plongeant dans l’univers réconfortant et maternel de la bonne vieille recette familial, qui a bien souvent bercé notre enfance (Huuumm, le pot au feu de maman ♥).

 
 
 

Raymond Voinquel, La Marie du Port de Marcel Carné, 1949, Médiathèque de l'architecture et du Patrimoine, Paris

 

Bon franchement, l’histoire est un longuette quelques fois, et l’auteur un poil trop vulgaire (du moins, plus que nécessaire… Mais bon elle est texane, ceci expliquant peut-être cela), mais c’est un premier roman et on y décèle un style assez entraînant (cependant, je ne lirais pas son second livre, Cleaving : elle fait un stage chez un boucher. On verra dans deux ou trois bouquins).

 
 
 

Bernard Lortat-Jacob, Madame P. Enrici, 15 août 1967, MuCEM, Paris

 

Après l’avoir fini, je me suis retrouvée à cuisiner du foie de veau à la dijonnaise (délicieux !)…Ce livre vous donne de ces idées de recette, c’est vrai que personnellement, j’oublie trop souvent qu’une petite sauce (ici échalote et vinaigre de vin), çà peut tout changer. Et çà ne prends que quelques minutes (au lieu de se poser directement devant cet appareil complètement hypnotique qu’est la télé !).

Bon, je ne vous cacherais que son histoire a trouvé un certain écho chez moi : je m’interroge sur « l’après » : c’est-à-dire, l’après mon master 2. Je continue encore un an dans une grande école ( = il vaut mieux dès maintenant se préparer aux concours), ou sur une formation de six mois, ou je pars faire un stage à l’étranger, ou je fais un petit tour en Asie… J’ignore encore. Des fois çà me stresse. Et puis d’autres fois, je me rappel ceci: Il y a encore 5 mois, j’effectuais mon stage de fin de première année. Un jour où je m’ennuyais, je suis tombée sur un site qui proposait de s’envoyer un mail dans le future. Qu’écrire? Que se demander? J’ai demandé à la moi du futur, si elle avait réussie à décrocher le poste (en alternance) dans la grande entreprise qu’elle convoitait pour la rentrée, et si elle avait tenté une approche avec le beau gosse de l’étage du dessus. Bon, après çà « message d’erreur » et je n’ai pas pu envoyer le mail, mais… j’ai quand même décroché le poste. Il faut que je vous raconte! j’avais envoyé deux cv à cette entreprise : un pour un poste, (plus ou moins) de secrétaire et l’autre pour celui de chef de projet. Il recherchait pour ce dernier un profil CELSA, mais bon, çà ne coûtait rien de laisser un CV. Ils ont rappelé. Comprenant que c’était pour le poste de secrétaire, j’hésitais à y aller, mais bon, çà fait toujours un entrainement…. La personne qui me reçoit me décrit le poste, m’interroge et continue… et puis là, çà fait tilt. Ce n’était pas un entretien pour le poste de secrétaire… c’était pour l’autre. Bon, aux oubliettes, ce que j’avais préparé et un impro à l’honneur, j’ai décroché le poste. Et le garçon de l’étage du dessus aussi ;p.

 Bises

Love is all around….(encore)

Brassai, Amants dans un petit café, quartier d'Italie, Paris

Le petit gâteau express à faire, si vous n’avez eu le temps de rien offrir (filez tout de même voir les bonne idées de Mademoiselle M), ou si vous être toute seule et qu’une folle envie de sucre s’est abattue sur la pauvre de vous coincée chez elle à cause de ce temps glacial:

Pour une personne gourmande

-4 cc (cuillère à café) de farine

-4cc de sucre

-3 cc de cacao

-1 cc d’huile/beurre

-1 œuf

-1 cc de crème fraîche (facultatif)

-4 morceaux de chocolat noir (facultatif aussi)

Mélangez dans un récipient allant au micro-onde farine, sucre, cacao, oeuf, crème. Ajouter les morceaux de chocolat entier. Faites cuire quelques minutes au micro-onde, moyenne puissance, et voilà!

Rajoutez à volonté chantilly, crème, glace, vermicelles, confiture….

♥voici le résultat, façon muffin, avec de la confiture de framboise ♥

Bon appétit!

Audrey Hepburn, 1952, Valentine