Flux RSS

Archives de Tag: Florence

Mes coups de coeur mode

Publié le

Vus sur différents sites, podiums… différents coups de cœur qui vont m’inspirer pour le printemps qui viendra prochainement.

J’ai déjà:

– la petite chemise en jean (très bonne affaire en friperie, il y a plusieurs mois de cela!)

Vogue France, février 2010

– l’imprimé fleuri (recyclage de saison)

-le collant plumetis (et version glamour fantaisie avec des cœurs).

– un chapeau de paille (acheté il y a quelques années à Tokyo), mais je pense tout de même acquérir un canotier pour l’été, un peu façon Coco Chanel

Vogue

et aussi un chapeau comme celui vu (et imaginé après lecture du livre) dans L’amant. Cette vision m’obsède :

Et voilà le « véritable » chapeau que portait Marguerite Duras (15 ans et demi à l’époque): assez masculin pour faire ressortir le côté féminin, rétro mais une impression d’être hors du temps. Parfait!

En parlant de chapeau, je me permets une légère digression… En ce moment, ils sont mon accessoire favori! J’en ai d’ailleurs ramené un de Florence, acheté dans une minuscule boutique vintage tenue par une petite grand mère.

Je craque question chapeau pour ces modèles, formes et couleurs :

Capucine pour ELLE par G. Dambier

Femme femme femme

Girlspic

Madison and molly

Bon, mis à part les chapeaux, voici quelques vêtements que je trouve particulièrement inspirants:

Rosá Cha automne/hiver 2010, The Glamour Whore


Robe Baby I’m a star de Toujours toi (J’aime beaucoup les vêtements de ces deux stylistes -mère et fille-. Ils allient belle qualité, sobriété et féminité)

Une petite robe en soie, ici Banana Republic, Popbee

Un beau jupon, Girlbeatboy

Une robe ou tunique blanche, Blumarine, Popbee

et aussi dans de style:

Vogue Japon, Mars 2010

Symphony in Flesh Colour and Pink : Portrait of Mrs Frances Leyland, Whistler, Frick collection

Symphony in Flesh Colour and Pink Portrait of Mrs Frances Leyland, Whistler, Frick collection

Question accessoires et chaussures (le rêve est permis):

Secrets of a butterfly

Futago flower par Homako

Tout simplement sublime… effectivement des chaussures que l’on pourrait pourrait porter dans une cour royale, Valentino, Popbee

Bises!

Publicités

Quelques jours en Toscane

Publié le

Me voici de retour! Que de choses à rattraper pour seulement 5 jours à l’étranger. Et oui, le monde continue de tourner, je l’oublierai presque après ces quelques jours passés en Toscane. La toscane, petit paradis terrestre, lieu de beauté et de bien être. Le ciel était d’un bleu! à peine sortie de l’avion, je ne pouvais m’empêcher de sourir, tout me rendait de bonne humeur. Mal de tête envolé, soucis mis de côtés, le tout pour profiter de l’atmosphère ambiante.

Mon premier arrêt: Pise.

Je marchais tranquillement dans les rues, sans aucun plan, me dirigeant plus ou moins vers la tour, lorsque je l’ai vu à un croisement de rue.  Je commence à traverser, je tourne la tête vers la gauche, et là, je m’arrête. Stoppée net. Face à moi au loin: la piazza dei Miracoli avec sa tour, la cathédrale et le duomo.

La tour est étonnante bien sûr, mais c’est la cathédrale qui m’a le plus attirée. Elle est comme brodée de dentelle. On a envie de toucher la pierre. L’intérieur de style roman est très clair, tout en volumes, et d’une richesse remarquable.

Pise est une ville charmante, et je m’y suis un peu promenée. Si la piazza est évidemment TRES touristique (vive les marchands du temple: 14euros la mini tour penchée., le crépitement des flash et appareils photos dans la cathédrale…), le reste de la ville et moins fréquenté. Les rues sont assez paisibles, on croise souvent des statues votives et des portraits de la vierge. L’ambiance est détendue et agréable.

Le souvenir que je retiens: dans un parc  orné de palmiers, aménagé dans l’ancienne citadelle de la ville, 6 petites grands mères avaient organisé un pique-nique: nappe en plastique, verres de vin, plateaux de charcuteries et de gâteaux… elles dansaient en secouant le drapeau italien sur de la musique italienne des années 60….

Peu après, j’ai pris le train pour Florence, ma véritable destination. Au travers des vitres, la campagne portait encore les traces des dernières inondations. Le soleil était brillant, le ciel toujours aussi bleu. Les fameux cyprès élancés se profilaient à l’horizon….

Florence et la gare de Santa Maria Novella:

le soleil commence à décliner, les florentins s’affairent pour rentrer chez eux après une longue journée de shopping (soldes!, soldes!, soldes!) et moi je me dirige vers l’auberge que j’ai réservé. Elle est située tout près de l’église (si belle avec sa façade gothico-renaissance), à seulement quelques pas de la via de’ Tornabuoni, surnommée à juste titre de « salon de Florence »: les plus grands noms de la mode italienne et internationale y sont réunis.

Prochainement: mes journées florentines! (un mot pour les qualifier? gourmandes…)

bises